LE MARCHÉ FRANÇAIS DES MISSIONS

Le marché français de la mission.

Management de transition, remplacement de cadres et freelances.

Il existe trois principales catégories de missions :

LES MISSIONS OPÉRATIONNELLES ET DE MANAGEMENT au sein d’entreprises ayant besoin d’un recours temporaire à des compétences rares et qu’elles ne souhaitent pas internaliser à long terme.

Le management de transition en France connaît une accélération ces trois dernières années (+64% soit +20%
par an). Cette activité représente pour les entreprises consommatrices un formidable apport de compétences
et de souplesse dans la résolution de leurs problématiques techniques, stratégiques et de staffing.

LES MISSIONS DE REMPLACEMENT DES CADRES pour palier une absence temporaire de compétences liée à un départ, une attente de recrutement (en CDI) d’un nouveau collaborateur, une absence pour maladie ou bien encore le remplacement d’un cadre ou manager détaché sur d’autres projets.

Le remplacement de cadres connaît depuis plusieurs années une croissance continue liée à une crise économique persistante qui freine ou allonge les processus de recrutement en CDI lors de départs de collaborateurs. Il se manifeste au travers de l’intérim et du CDD.
Le marché global de l’intérim en France représente un CA de 16,9 Milliards d’€uros en 2014. L’intérim cadre demeure une niche sur ce marché. Il est valorisé à 320 Millions d’€uros.
Il se matérialise par la mise à disposition de cadres et managers sur des fonctions relais afin d’accompagner des clients subissant des absences dans leurs équipes.

LES MISSIONS PROJETS, souvent liées aux métiers du digital, que nous entendons sous la catégorie Freelance. Ces prestataires peuvent intervenir de quelques heures à plusieurs mois.

Ce marché compte en France 700 000 professionnels (soit 1,62 % de la population active), selon une étude publiée en 2014 par : The European Forum for Independent Professionals.

Une progression de 85% entre 2013 et 2014.

Ce taux de progression place la France en troisième position en Europe derrière les Pays Bas (93%) et la Pologne (88%). Le marché des freelances est valorisé en France à 9 Milliards d’€uros en 2014.

Devenir freelance est un choix de vie pour la plupart des intéressés. 69 % d’entre eux le sont devenus pour être plus libres contre seulement 9% qui y sont arrivés par « la force des choses ».
L’aspect financier est aussi un vecteur de décision car 12% d’entre eux ont choisi ce statut pour pouvoir bénéficier d’un meilleur salaire.

1 personne sur 3 aux Etats Unis est un travailleur indépendant.
Cela représente 715 MD$ de chiffres d’affaires (soit +20% par an).