Les cadres et le statut d’indépendant

A. Près d’un cadre sur trois aimerait pouvoir changer régulièrement d’entreprise et de poste…

Désireux de lutter contre la routine dans leur travail et de varier leurs missions, les cadres sont prêts à transformer régulièrement leur quotidien professionnel. Concrètement, 56% des cadres souhaiteraient pouvoir changer régulièrement de poste au sein de leur entreprise, afin de découvrir de nouveaux aspects de leur activité. Lenvie de changer dentreprise est également présente : 37% des cadres aimeraient passer dune société à lautre. Le changement suscite un véritable intérêt au sein de la population des cadres puisque  près d un cadre sur trois (29%) aimerait avoir la possibilité de changer à la fois d’entreprise et de poste, de manière régulière.

Les jeunes cadres, plus ouverts à lidée de mobilité professionnelle pour développer leurs opportunités, envisagent plus facilement de changer de poste (59% des cadres âgés de moins de 35 ans) que leurs aînés (54% des cadres âgés de 50 ans et plus).

Les jeunes cadres sont également plus enclins à changer fréquemment d’entreprise (44%) tandis que leurs collègues plus âgés ont davantage de mal à se projeter dans un avenir changeant (26% des cadres de 50 ans et plus aimeraient changer régulièrement dentreprise).

Lire le sondage OpinionWay pour hire.fr >>

 

B. …Mais ces fantasmes ont du mal à devenir réalité pour des cadres encore trop prudents…

Bien que la mobilité les attire, les cadres appréhendent l avenir avec inquiétude et ils ont encore du mal à imaginer changer radicalement leurs conditions d’emploi à moyen terme.

La majorité se voit toujours travailler dans la même entreprise (55%) dans cinq ans et quelques-uns (15%) envisagent d’en changer. 3% espèrent créer leur propre société. 2% des cadres se voient travailler en tant qu’indépendants dici cinq ans.

Si cette proportion demeure faible, elle est multipliée par trois dans leurs projections à plus long terme : 6% songent ainsi à opter pour le statut dindépendant dici dix ans.  Au total, ce sont 8% des cadres interrogés qui s imaginent devenir indépendant à moyen ou à long terme.

Les plus jeunes sont les plus enclins à emprunter cette voie : 17% des cadres âgés de moins de 35 ans simaginent indépendants dans les cinq ou dix années à venir. Les hommes de cette tranche dâge ont encore plus la fibre indépendante (22%) que leurs consoeurs (13%).

On remarque également que les Franciliens montrent un intérêt plus marqué pour le statut (14%) que les cadres de province (5%).

 Ainsi, si le stéréotype de l emploi stable, au sein de la même entreprise, pendant cinq, voire dix ans, reste majoritaire dans les représentations des cadres français, une part non négligeable d entre eux souhaite sortir de ce modèle institutionnalisé qui ne répond plus à leurs demandes.

Lire le sondage OpinionWay pour hire.fr >>

 

C. …Alors même que le statut d’indépendant est reconnu comme ayant plus de qualités que le salariat

Si le statut d indépendant reste pour les cadres une option plus confidentielle à moyen ou à long terme, ces derniers sont dithyrambiques à son égard et reconnaissent qu il assure une meilleure qualité de vie que le salariat. La mobilité induite par le statut dindépendant constitue un véritable atout pour la suite de la carrière professionnelle, puisque, par rapport au salariat, elle permet d’étendre son réseau (79%) et de développer de nouvelles compétences (78%).

Les cadres plébiscitent également la perspective d’un environnement de travail plus souple (73%),  qui permet d’être à la fois plus épanoui dans sa vie professionnelle (76%)  et personnelle (73%). Cette organisation mieux maîtrisée de son temps et de ses missions, rendue possible par le statut dindépendant, offre aussi selon les cadres la possibilité de consacrer du temps supplémentaire à ses passions (76%).

L’équilibre entre vie familiale et vie professionnelle importe tout particulièrement aux femmes cadres. Elles considèrent que le statut d’indépendant leur permettrait de s’épanouir dans leur vie professionnelle (83% contre 71% des hommes) et personnelle (82% contre 68% des hommes), ainsi que de conjuguer avec aisance travail et passion (79%, contre 73% des hommes).

Les jeunes cadres accordent une grande importance aux opportunités professionnelles que leur ouvre le statut d’indépendant, comme l’extension du réseau professionnel (84%, contre 72% des cadres âgés de 50 ans et plus), alors que leurs aînés se montrent plus réceptifs à l’amélioration de leur bien-être au travail. Ils cherchent notamment à pouvoir mieux concilier travail et passion (82% des cadres âgés de 50 ans et plus, contre 75% des moins de 35 ans) et à s’épanouir dans leur vie professionnelle et personnelle (79% et 78% contre 75% et 72% des moins de 35 ans). 62% des cadres âgés de 50 ans et plus souhaitent partager leurs compétences et expériences en consacrant du temps à des missions solidaires (contre 59% des moins de 35 ans).

Lire le sondage OpinionWay pour hire.fr >>

 

En conclusion, cette étude révèle quelques grands enseignements :

Pour travailler sur des missions toujours plus passionnantes, les cadres désirent être mobiles, en changeant de poste ou d’entreprise.

Pourtant ils restent encore attachés au modèle traditionnel de lemploi salarié que ce soit à moyen ou à long terme. Appréhendant lavenir, ils ont du mal à envisager un autre modèle.

Néanmoins, les jeunes cadres ainsi que ceux vivant en Ile-de-France montrent plus daudace et envisagent pour une part non négligeable dentre eux le statut indépendant, un modèle correspondant davantage à leurs attente professionnelle et personnelle.

Ce statut les séduit par ses nombreux avantages, que ne possède pas le salariat à leurs yeux, que ce soit en termes d’acquisition de réseau professionnel ou de meilleur équilibre entre travail et loisirs.

L’étude « Les cadres et le statut d’indépendant », réalisée pour hire.fr, est destinée à comprendre et analyser la perception des cadres sur l’avenir de leur cadre d’emploi Cette étude a été réalisée auprès d’un échantillon de 304 cadres. Il est issu d’un échantillon de 2022 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, constitué selon la méthode des quotas, au regard des critères de sexe, d’âge, de catégorie socioprofessionnelle, de catégorie d’agglomération et de région de résidence. Les interviews ont été réalisées par questionnaire autoadministré en ligne sur système CAWI (Computer Assisted Web Interview). Les interviews ont été réalisées les 11 et 12 mai et du 18 et 19 mai 2016. Toute publication totale ou partielle doit impérativement utiliser la mention complète suivante :

« Sondage OpinionWay pour hire.fr » et aucune reprise de l’enquête ne pourra être dissociée de cet intitulé.

OpinionWay rappelle par ailleurs que les résultats de ce sondage doivent être lus en tenant compte des marges d’incertitude : 2,5 à 5,8 points au plus pour un échantillon de 300 répondants. OpinionWay a réalisé cette enquête en appliquant les procédures et règles de la norme ISO 20252.